Hemen zaude: Hasiera Hemeroteka Voyage dans l'univers des enfants avec Otto, nouveau «pest'acle" en euskara

Dokumentuaren akzioak

Voyage dans l'univers des enfants avec Otto, nouveau «pest'acle" en euskara

Egilea
Clémence Labrouche
Komunikabidea
Le journal du Pays Basque
Mota
Albistea
Data
2009/11/12

«Regarde, le serpent est entrain de lui monter dessus et il n'a pas remarqué, parce qu'il dort» dit une petite fille de cinq ans à son petit compagnon. Avec sa dernière création Otto, voyage avec un ours, la chorégraphe Pantxika Telleria a valorisé l'univers des touts petits : «la vie n'est pas si grave. On peut adoucir les choses en utilisant des images, les enfants le savent bien» raconte cette dernière. Le spectacle offre ainsi une immersion dans le monde sensible de l'enfance où tout est histoire d'imagination. La chorégraphe poursuit : «nous avons voulu prendre les éléments du quotidien pour qu'ils prennent une autre dimension».

Le spectateur se laisse porter par cette douce idée, et soudain, la magie du spectacle fonctionne : d'un «coup de main», les deux danseurs et le musicien transforment le monde. Son chapeau vissé sur la tête, la tête rentrée dans le T-shirt, voilà notre danseur transformé en chameau. A leur tour les assiettes sont «recyclées» en volant de voiture.

Il faut dire que le travail en commun de plusieurs disciplines artistiques rend le spectacle plus qu'attrayant. Le danseur Jose Cazaubon et le comédien Joxelu Berasategi ont amené avec eux Joseba Irazoki, le musicien : aussi mandoline et guitare «lap-style» rythment le voyage. Dans le spectacle Otto, tout est jeu de sonorités, rythmes et rimes. Et même si le spectacle est (pour une fois) en euskara, il reste accessible aux non bascophones. La musique accompagne le voyage en même temps qu'elle berce le spectateur rêveur dans un monde imaginaire rassurant.

Au fur et à mesure du spectacle, les amis qui partent du Pays Basque traversent la pièce... et les continents, passant notamment par le désert et l'Océan Pacifique. «J'aime le mouvement. Ce qui m'intéresse le plus c'est la poésie. Pour y parvenir, il y a beaucoup de chemins. C'est poétique et les enfants y naviguent très bien. Ils n'ont pas besoin de justification pour passer d'un monde à l'autre» a expliqué Joxelu Berasategi le comédien.

Parallèlement aux séances publiques (figurant dans l'agenda), 14 séances scolaires permettront à 800 enfants de 14 écoles différentes de découvrir la fabuleuse aventure d'Otto.

p019_ph01_cul.jpg

Dokumentuaren akzioak