Hemen zaude: Hasiera Hemeroteka Un ballet pour lancer la saison

Dokumentuaren akzioak

Un ballet pour lancer la saison

Ce soir, la Scène nationale propose « Carmina Burana » par le ballet de Darmstadt, à guichets fermés

Komunikabidea
Sud Ouest
Mota
Albistea
Data
2009/09/29

Dirigé par la chorégraphe asiatique Mei Hong Lin, le Ballet est composé de danseurs triés sur le volet au niveau international. Tout au long de l'année, il participe à la programmation du Théâtre d'État de Darmstadt qui comprend aussi un orchestre symphonique, un choeur mixte, une troupe de comédiens. Salariés à l'année, les artistes travaillent chaque saison sur plusieurs spectacles pluridisciplinaires joués en alternance tout au long de la saison.

Un fonctionnement très différent de celui des théâtres de France. Dans ce cadre, Mei Hong Lin a créé des chorégraphies pour plusieurs opéras.

Ce « Carmina Burana » s'inscrit donc dans cette lignée. Mei Hong Lin aborde l'une des partitions les plus populaires de l'histoire de la musique. Sa chorégraphie n'en est cependant pas une illustration. Elle s'applique à exprimer le sens de l'oeuvre du compositeur en une exaltation de la vie dans des scènes aux contrastes fulgurants.

Pina Bausch

La chorégraphie nécessite un engagement total des danseurs qui trouvent, à travers elle, la possibilité d'exprimer toute leur technique en un feu d'artifice de mouvements qui révèle la beauté des corps.

Pina Bausch, disparue en juin et dont Mei Hong Lin fut l'élève, n'est pas loin dans cette façon de faire exploser les émotions.

Mei Hong Lin est pourtant issue d'une culture empreinte de tradition et de classicisme. Née à Taïwan, elle a suivi des cours de danse classique chinoise avant d'entrer à l'Académie nationale de danse de Rome. Sa route passe ensuite par Essen pour travailler avec la grande Pina. Son oeuvre est une synthèse de sa riche formation.

Après la direction de plusieurs ballets, elle a été nommée directrice du Ballet de Darmstadt en 1984.

Ce soir mardi, à 20 h 30 au Théâtre de Bayonne (tarifs de 20 à 30 euros).

Un « Carmina Burana » dansé tout en contrastes  par une compagnie allemande. (Photo DR)
Un « Carmina Burana » dansé tout en contrastes par une compagnie allemande. (Photo DR)

Dokumentuaren akzioak