Hemen zaude: Hasiera Hemeroteka Toute la France qui danse réunie à la Gare du Midi

Dokumentuaren akzioak

Toute la France qui danse réunie à la Gare du Midi

Concours. 3 000 danseurs de toutes les régions et des DOM se sont donné rendez-vous

Egilea
Olivier Bonnefon
Komunikabidea
Sud Ouest
Mota
Albistea
Data
2009/05/23

Pour que les 3 000 candidats qui ont décroché leurs billets puissent se produire en solo ou en groupe, la scène est mobilisée non-stop, de 7 heures du matin à 2 h 30 dans la nuit. Surchauffe garantie !

« Au total, 22 régions françaises nous ont envoyé leurs meilleurs éléments », explique Frédérique Albertoni, chargée de l'accueil. « Guadeloupe, Martinique, Guyane et Réunion ainsi que l'Espagne et la Belgique, sont associées. »

Une vraie ruche

Les coulisses de la Gare du Midi sont une vraie ruche colorée. Les danseuses et danseurs de 8 à 25 ans se préparent, passent au maquillage, s'échauffent, répètent une dernière fois mouvements et chorégraphies imposées. Un show plein d'élégance et de délicatesse.

« Pour que ce concours soit une réussite, l'organisation est minutée et très rigoureuse. Plus de 100 bénévoles sont à la disposition des danseurs, des jurés, des présidents des régions et de tous les accompagnateurs », ajoute Frédérique Albertoni.

Un rapide calcul donne le vertige. Avec les familles, les enseignants, les accompagnateurs, plus de 10 000 personnes vont ainsi faire le voyage à Biarritz entre jeudi et ce soir, clôture du concours. « Nous sommes ravis d'être ici. Le cadre est formidable. La ville de Biarritz nous déroule le tapis rouge et solutionne le moindre problème. Et puis qui ne connaît le rayonnement du Ballet Biarritz, le CCN dirigé par Thierry Malandain. »

Ce dernier et ses danseurs se produisent justement en fin d'après-midi, après une représentation hier soir. La compagnie handidanse est également à la fête. Tous les genres sont représentés du classique au hip-hop en passant par le modern jazz. Avec jam-session, battle impro...

Les spectateurs extérieurs peuvent y assister (entrée payante). Mais la magie pure c'est de voir des danseurs et danseuses improviser des spectacles sur le parvis de la Gare du Midi, cette jeunesse venue de très loin échanger et se faire plaisir. Car on vient danser au concours national seulement pour se dépasser, entre amateurs et passionnés.

Dès 8 ans et jusqu'à 25 ans, les candidates et candidats vivent leur finale.( photo Jean-daniel chopin)
Dès 8 ans et jusqu'à 25 ans, les candidates et candidats vivent leur finale.( photo Jean-daniel chopin)

Dokumentuaren akzioak