Hemen zaude: Hasiera Hemeroteka Thierry Malandain revisite Berlioz

Dokumentuaren akzioak

Thierry Malandain revisite Berlioz

Egilea
Laurent Garcia
Komunikabidea
Le Journal du Pays Basque
Mota
Albistea
Data
2010/12/16
Lotura
Le Journal du Pays Basque

Les 20, 21 et 22 décembre prochains, dès 20h30, les amoureux de danse pourront voir évoluer les talentueux artistes du Ballet Malandain de Biarritz.

Evolution de l’œuvre

Composée en 1839, la symphonie dramatique Roméo et Juliette doit son existence à la générosité du violoniste Nicolo Paganini qui voyant en Berlioz l'héritier de Beethoven, lui fit don de 20 000 francs.

L'oeuvre témoigne de plusieurs influences : hommage à Shakespeare tout d'abord, à Beethoven également.

Berlioz publiera la version définitive de cette oeuvre en 1847, après une première représentation au Conservatoire de Paris en 1839.

Plus récemment, Maurice Béjart fut l'un des premiers à porter le Roméo et juliette de Berlioz à la scène, en 1966, et le final du spectacle fut marqué par le fameux slogan clamé par un récitant, qui restera emblématique de l'oeuvre : «Faites l'amour, pas la guerre !»

Arte Povera

En 1967 naissait en Italie l'Arte povera, aventure artistique conceptualisée par le critique d'art Germano Celant, qui pour défier la société de consommation et la dérive mercantile des courants états-uniens (pop'art, op'art...) privilégia l'économie de moyens. En utilisant des matériaux pauvres qu'il s'agissait d'élever au rang d'art, les artistes de «l'art pauvre» s'attacheront à rendre signifiants les objets les plus quotidiens.

C'est à cette sorte d'ascèse artistique que Thierry Malandain a voulu se soumettre pour son adaptation, en prenant pour décor des caisses en aluminium, et en créant des costumes à partir de vêtements usés.

Roméo et Juliette, c'est aussi une magnifique histoire d'amour, qui scelle le sort funeste de deux amants au travers de la haine séculaire existant entre deux familles les plus puissantes de Verone : les Montaigu et les Capulet.

Hommage à l'histoire d'un peuple, à un amour impossible, la création de Thierry Malandain fut présentée en avant-première au Festival de Vérone au mois d'août 2010, mais c'est donc bien Biarritz, avec la première lors du festival Le temps d'aimer, et la seconde représentation à venir, qui sera le point de départ d'une tournée européenne.

La création de Thierry Malandain est ainsi d'ores et déjà programmée au Luxembourg, dans l'Etat espagnol, en Suisse, en Belgique, et dans plusieurs villes de l'Hexagone pour les chanceux qui pourront y assister.

Le tarif normal pour ces représentations à la Gare du Midi est de 32 euros, mais il est réduit selon certaines conditions. Il est fortement conseillé de réserver ses places à l'avance...

Infos : www.balletbiarritz.com

p011_01.jpg

Dokumentuaren akzioak