Hemen zaude: Hasiera Hemeroteka Shua group, à l´écoute du langage corporel

Dokumentuaren akzioak

Shua group, à l´écoute du langage corporel

Komunikabidea
Le Journal du Pays Basque
Mota
Albistea
Data
2005/09/17

Un pont entre théâtre et danse que jette idéalement la troupe new-yorkaise du chorégraphe Joshua Bisset, le Shua Groupe.Idéal parce que Crack, We’re Nine Sided se présente comme une ¦uvre à la recherche des états corporels inspirés par l’hyperstimulation sensorielle. De rapides changements de direction et de vitesse, un environnement cacophonique, des interactions physiques et des rencontres entre les quatre danseurs qui naissent puis se dissipent aussitôt. Une pièce constituée au fil d’un travail d’improvisations réalisé à la fois sur des espaces urbains publics et à l’intérieur de domiciles privés, dans le contexte chaotique d’une grande ville. New York, vibrante sur fond du tumulte de son métro. Pleine de puissance, de rythmes et d’impulsions, cette pièce relève le défi de concilier à la fois rapidité, énergie et fluidité. Une des spécificités de la compagnie est l’exploration de l’expérience physique intense au sein d’environnements divers. Pour cette compagnie, chaque être humain est un corps avant tout, qu’il habite et qui reflète tous les contacts avec le monde extérieur. Ainsi Shua Group danse parce que ses danseurs vivent leur propre corps et en font une source de curiosité profonde et de compréhension. Les danseurs sont à la recherche du mouvement premier de leur corps, de ce mouvement animal et naturel sortant du plus profond de l’être. Des artistes américains tels que Steve Paxton, Elaine Summers et Susan Klein, tous travaillant sur le mouvement, ont influencé la vision que les danseurs possédaient de leur propre corps. De nombreux musées, ponts, galeries et théâtres ont, à travers le monde entier, accueilli les actions et performances de cette compagnie à la renommée grandissante.

Dokumentuaren akzioak