Hemen zaude: Hasiera Hemeroteka Shaker enchanté

Dokumentuaren akzioak

Shaker enchanté

Dansant dans un pays régulièrement en guerre, les Israëliens Inbal Pinto et Avshalom Pollak ouvrent des fenêtres sur le rêve

Egilea
Olivier Bonnefon
Komunikabidea
Sud ouest
Mota
Albistea
Data
2008/09/13

Le duo a créé sa compagnie en 1992 à Tel Aviv. Née en Israël dans une famille installée en terre promise depuis sept générations, Inbal Pinto, jeune danseuse talentueuse, a travaillé un temps avec la Batsheva Dance Company. Elle a collaboré également a vec Ohad Naharin, immense chorégraphe israélien auteur de « Perpetuum » que l'on pourra d'ailleurs découvrir demain à la Gare du Midi.
Invitée pour la première fois par le Temps d'Aimer avec leurs douze jeunes danseurs et danseuses, la compagnie de Tel Aviv arrive avec toute la symbolique forte attachée à cette terre régulièrement en guerre, ce pays au centre du monde bibl ique où la civilisation judéo chrétienne puise son énergie et sa foi.


Réalité du quotidien. « On me demande si mon travail est influencé par le fait que je suis juive et Israélienne. Oui, oui, je suis totalement influencé par mon univers. Ici, la joie et la tristesse sont intimement liées. Chaque jour, un moment de bonheur peut être balayé soudain par un attentat, un drame. »
Et il y a l'histoire du peuple juif, la Shoa. Les danseurs et les danseuses de la compagnie apportent chacun une part de leur mémoire et de leurs racines. Ils viennent de cette diaspora du monde entier. « On se nourrit de ses rencontres et ce brassage », reconnaît Inbal Pinto qui entend se laisser guider par l'intuition, la spontanéité, pour construire des ballets qui ne ressemblent à rien de connu. Comme ce Shaker, on y revient. La bande-son mélange Chopin, Gavin Bryars, Purcelle, Arvo Pärt, les chansons à la mode des années 50 en japonais et la musique traditionnelle suédoise. Un climat très particulier qui évoque pour certaines critiques, Charlie Chaplin et Tim Burton. Inbal Pinto et Avshalom Pollak eux, n'ont d'autre ambition que d'ouvrir des fenêtres sur le rêve, tout simplement.
Ce soir 21 heures au théâtre du Casino Municipal, « Shaker ». Plein tarif 25 euros ; tarif réduit 22 euros ; tarif découverte 10 euros.

 

Dokumentuaren akzioak