Hemen zaude: Hasiera Hemeroteka Scène ouverte à Gaël Domenger

Dokumentuaren akzioak

Scène ouverte à Gaël Domenger

Komunikabidea
Le Journal
Mota
Albistea
Data
2004/09/10

Tranquillement et avec conviction, Gaël Domenger entre en scène. Sa danse qui emprunte les chemins de l’improvisation dialogue avec un texte du philosophe Michel Foucault, Le Corps utopique. Ce texte essentiel renvoie aux questionnements intrinsèques du danseur sur sa propre nature, sa représentation. Il nous invite ensuite à découvrir un duo crée pour la circonstance : Made in Petrouchka, pas de deux poétiquement interprété par Analisa Cioffi et Fréderic Debert, sur une étonnante version pour accordéon du Pétrouchka de Stravinsky. Pour cet amateur de musique concrète, la philosophie et la danse sont étroitement liées, dans un rapport quasi-mathémathique. Ainsi Wild Guess, pièce créée pour le concours chorégraphique de Hanovre, est présentée pour la première fois au public biarrot. Elle concrétise ses aspirations.





Neuf minutes pour convaincre





Ce trio de neuf minutes, sur la musique électronique de Alva Noto et Rywicki Sakamoto est une vraie réussite, tant sur le plan de la gestuelle, que sur le plan de l’interprétation. Glissements, déséquilibres puis brusques arrêts sur images. Les trois interprétes tracent de mystérieux trajets dans l’espace. Nous apprécions les clins d’¦il au grand chorégraphe américain William Forsythe. Nous retiendrons aussi la présence de Sylvia Magalhaes, belle et hiératique danseuse du Ballet Biarritz, muse rencontrée au Scapino Ballet de Rotterdam. On retrouve également avec plaisir la belle liberté de mouvement de Roberto Forléo dans cette conversation chorégraphique qui tente de définir quelles places occupent la nature et la culture à l’intérieur de l’humain. De nombreux danseurs du Ballet Biarritz furent là, parmi les spectateurs du jardin public, pour soutenir cette initiative, qui nous l’espérons en appellera d’autres. Un bel esprit d’équipe.

Dokumentuaren akzioak