Hemen zaude: Hasiera Hemeroteka Saga historique et dansée

Dokumentuaren akzioak

Saga historique et dansée

Urraska. Un musicien, une chorégraphe et une costumière, amateurs, ont tout réalisé du spectacle proposé les 17 et 18 janvier

Komunikabidea
Sud Ouest
Mota
Albistea
Data
2009/01/07

Il a fait appel à Pascale Lascano, avec qui il collabore depuis dix ans. « Elle pose un regard féminin sur la danse, donnant un rôle important aux femmes, qui met en valeur les interventions des garçons », souligne Maritxu, l'une des danseuses d'Urraska (pas à pas). Les pas des danses basques ont été adaptés aux musiques choisies par Benoît. Des airs traditionnels sur lesquels il a ajouté ses propres arrangements, des compositions personnelles ou des musiques d'ailleurs. « Cette palette musicale permet, tout en respectant la tradition, de s'affranchir des codes stricts, d'apporter une légèreté et une liberté. »

Sans décor

Les musiques et les danses ont été agencées afin de raconter la vie d'une famille basque, entre 1910 et 1960, dans la région de Mundaka. « Les thèmes abordés me sont chers, et la saga familiale était le biais le plus cohérent pour faire vivre les personnages », explique Benoît qui a mis l'accent sur des moments forts, répartis en cinq tableaux, liés par des entractes qui campent chacun le climat de l'acte suivant. « Car il n'y a pas de décor. Seulement des accessoires soigneusement choisis, et surtout les costumes civils - et non pas folkloriques - d'époque. On crée à chaque fois une ambiance différente », souligne l'auteur.

Koldo Amestoy a accepté de prêter sa voix au récit (en langue basque, mais un résumé en français sera distribué aux spectateurs). « Il décline les mots d'une façon fantastique. Il a su donner du sens et une cohérence au texte. Vingt danseurs et huit musiciens de haut niveau ont travaillé près d'un an pour mettre au point ce spectacle. L'osmose s'est faite assez rapidement, bien que tous viennent d'horizons très différents », se réjouit Benoît Lamerain.

Le soutien immédiat et enthousiaste de l'Institut culturel basque, l'aide de l'entreprise Technoflex et la mise à disposition d'une salle de répétition par la mairie de Saint-Pée-sur-Nivelle a permis de mener à bien le projet, et de louer la salle du théâtre de Bayonne, idéale par ses équipements et sa jauge.

Spectacle samedi 17 à 21 h et dimanche 18 janvier à 17 h au théâtre de Bayonne. Réservations chez Elkar (14 euros, 7 euros pour les moins de 12 ans).

Répétition du spectacle en présence de Pascale Lascano (au premier plan) et de Benoît Lamerain à la guitare. (photo P.P.)
Répétition du spectacle en présence de Pascale Lascano (au premier plan) et de Benoît Lamerain à la guitare. (photo P.P.)

Dokumentuaren akzioak