Hemen zaude: Hasiera Hemeroteka Dantza Hirian : Kukai est passé par le fronton

Dokumentuaren akzioak

Dantza Hirian : Kukai est passé par le fronton

Egilea
Édith Anselme
Komunikabidea
Sud Ouest
Tokia
Hendaye
Mota
Albistea
Data
2010/09/29
Lotura
Sud Ouest

L'illusion du quotidien, l'esprit nomade et la proximité avec un public qui n'a de tendre que l'âge, a donné une certaine intensité au spectacle. Les enfants, tantôt hilares, tantôt médusés ont assisté à « Sokadantza », un « ballet », fruit de la rencontre entre la Cie Kukai et la chorégraphe Pantxika Telleria de Saint-Jean-de-Luz.

« Sokadantza », ou danse de la corde est l'une des traditions dansées du Pays basque les plus enracinées. Une tradition qui reflète l'union de la société à travers la danse. « Soka » a recréé ce concept en y portant un regard contemporain. Kukai crée des spectacles à partir de la danse traditionnelle basque.

La plupart des danseurs de Renteria, tous amis d'enfance, ont d'ailleurs commencé par la danse traditionnelle avant d'aborder la danse contemporaine.

La compagnie Kukai a débuté en 2001 avec la présentation de la chorégraphie « Deiadrra ». Puis elle a collaboré avec Ttanttaka Teatroa. Kukai-Ttanttaka est une alliance bien trempée qui a laissé des spectacles remarquables tel que « 1937, por las sendas del recuerdo », (2002), « Otehitzari Biraka » (2005) et « Hnuy illa… » (2008).

En classe après le spectacle

Après le spectacle, chaque professeur distribuera un questionnaire pour les élèves. Ce questionnaire permettra aux enseignants d'avoir un petit support pédagogique sur le spectacle et de réaliser ainsi une action de sensibilisation autour de la danse contemporaine.

Les réactions risquent d'être surprenantes, compte tenu des attitudes et commentaires des enfants pendant le spectacle. Cet accompagnement pédagogique pourra être complété sur le site www.dantzahirian.com

 « Sokadantza », dans un décor quotidien avec un public difficile mais réceptif.  PHOTO E. A.

« Sokadantza », dans un décor quotidien avec un public difficile mais réceptif. PHOTO E. A.

Dokumentuaren akzioak