Hemen zaude: Hasiera Hemeroteka Danseurs en résidence pour Dantza Hirian

Dokumentuaren akzioak

Danseurs en résidence pour Dantza Hirian

Egilea
Carole Suhas
Komunikabidea
Le journal du Pays Basque
Mota
Albistea
Data
2011/07/13
Lotura
Le journal du Pays Basque

Les créations seront par la suite présentées en avant-première lors du festival Dantza Hirian, le 16 septembre à Donostia, puis le 21 à Bayonne et Anglet, avant de rejoindre la programmation du Temps d’aimer à Biarritz. Pour ce qui est des œuvres en elles-mêmes, celle d’Eneko Alcaraz, intitulée Sorginak kanpora !, est librement inspirée de la disparition de l’auteur-compositeur et icône de la culture basque, Mikel Laboa.

Quant à la création de la compagnie Ertza, Transparent, il s’agit d’un projet créé par Asier Zabaleta pour le danseur russe Rafael Timerbancov de la compagnie Chelyabinsk Contemporary Dance Theatre. “L’idée de travailler avec Rafael vient du processus de création de l’œuvre Next in line, déjà dirigée par Asier Zabaleta dans le cadre du programme de résidences Intradance en Russie, l’an dernier. Transparent parle de notre présence dans la vie, de quelle manière elle s’efface parfois jusqu’à ce que nous devenions complètement transparents”.

Le programme Aterpean est développé en complément du festival Dantza Hirian qui aura lieu du 15 au 25 septembre prochain et qui amène la danse contemporaine dans la rue, proposant ainsi une alternative aux salles de spectacle. Au-delà du plein air, le festival est aussi un moyen de mêler architecture et danse dans toute l’eurocité basque Bayonne-Donostia.

Son objectif est ainsi de promouvoir la danse contemporaine, et ce, auprès de toutes sortes de public, ce qui donne lieu à de nombreux ateliers en parallèle aux représentations chorégraphiques à proprement parler.

Il reste deux mois aux artistes pour peaufiner leurs prometteuses créations avant la présentation “officielle”.

 

Sensibilisation

L’objectif de Dantza Hirian est aussi de promouvoir la danse contemporaine. Outre les enfants, une collaboration avec la Fondation Goyeneche de Donostia a été entamée il y a de cela trois ans. Cette fondation met en place un accueil de jour pour des personnes adultes atteintes de handicap mental et leur propose de nombreuses activités culturelles tout au long de l’année. Certains membres de la fondation sont peu à peu devenus des bénévoles du festival, participant à la mise en place des ateliers pour enfants ou à la distribution de tracts. Parallèlement, vendredi 8 juillet dernier, leur a été proposé un atelier de sensibilisation à la danse à Hendaye, avec le chorégraphe Eneko Alcaraz. Un second est prévu en septembre prochain, avec l’artiste en résidence à ce moment-là à Dantzagunea, à Donostia. “La mobilisation ne se fait pas uniquement lors du festival, quelques jours dans l’année”, rappelle Céline Petrissans de Dantza Hirian.

p011_01alcaraz.jpg

Dokumentuaren akzioak