Hemen zaude: Hasiera Hemeroteka Danser Malandain aux masters classes

Dokumentuaren akzioak

Danser Malandain aux masters classes

Komunikabidea
Sud-Ouest
Tokia
Biarritz
Mota
Albistea
Data
2011/12/22
Lotura
Sud-Ouest

Cela devient une tradition. Depuis trois ans, le Centre chorégraphique national organise les masters classes pendant les vacances de Noël. Après les ateliers « Voulez-vous danser » qui s'adressent aux néophytes, ce sont des danseurs initiés, parfois quasi-pro qui participent.

Ces initiés se retrouvent pour aborder l'univers de Thierry Malandain, directeur du Centre chorégraphique national de Biarritz et célèbre chorégraphe. Pour son adjoint, Yves Kordian, « il y a une vraie signature Thierry Malandain. C'est le chorégraphe classique d'aujourd'hui ».

Aller vers le public

Selon Dominique Cordemans, responsable de la Transmission du répertoire et de la sensibilisation des publics et animatrice des masters classes, « c'est notre vocation d'aller vers le public sous forme de conférences, de répétitions publiques, de stages, d'ateliers ou encore de rencontres ».

Nombreux sont les anciens élèves des écoles de danse de Biarritz ou des environs, ayant poursuivi leur formation ailleurs, qui profitent des vacances de Noël et des Masters Classes pour venir danser du Malandain. Une démarche comparable dans leur cas à un retour aux sources.

« C'est très émouvant, déclare Dominique Cordemans, de revoir des gens que l'on a sensibilisés à la danse lorsqu'ils étaient enfants et que l'on retrouve encore danseurs, mais largement perfectionnés alors qu'ils entrent dans l'âge adulte. Ca signifie que l'on a réussi notre mission. »

Pour un montant de 15 euros, les stagiaires assistent à l'atelier com-me danseurs, mais aussi comme spectateurs, à l'un des trois spectacles donnés par la compagnie du Centre chorégraphique national mardi, mercredi, et ce soir à 20 heures 30, à la Gare du Midi.

Yves Kordian souligne que « le Centre ne se finance pas grâce aux masters classes. L'objectif est vraiment la transmission du style Malandain, et du plaisir de la danse. Et c'est aussi un moyen de fidéliser de futurs spectateurs ».

Dimension transfrontalière

Les masters classes sont également organisées de l'autre côté de la frontière, Théâtre Victoria Eugenia de San Sebastián. Elles ont eu lieu samedi et dimanche derniers. Et le même spectacle que celui proposé ce soir à Biarritz a été présenté.

Après une pièce inédite « Lucifer » sur une musique originale de Guil-laume Connesson en première partie, les danseurs évoluent en seconde partie sur un plateau couvert de pétales couleur cendre pour une chorégraphie intitulée « L'amour sorcier ». Enfin, le « Boléro » clôture la soirée dans une version très épurée. Dans un espace clos, douze danseurs sont soumis à la répétition obsédante jusqu'au final libératoire.

Dominique Cordemans anime les stages de sorte à ce que les élèves puissent appréhender l'esprit du chorégraphe.

Dominique Cordemans anime les stages de sorte à ce que les élèves puissent appréhender l'esprit du chorégraphe. (Photo B.P.)

Dokumentuaren akzioak