Hemen zaude: Hasiera Hemeroteka Danser, c'est Magifique !

Dokumentuaren akzioak

Danser, c'est Magifique !

Dominique Cordemans organise des ateliers chorégraphiques avec les écoles de danse et les simples mortels autour de la dernière création de Thierry Malandain

Egilea
Olivier Bonnefon
Komunikabidea
Sud Ouest
Tokia
Biarritz
Mota
Albistea
Data
2009/12/11

Jogging ou tenue de danse. Toutes les générations étaient représentées, tous les niveaux, des futurs petits rats de l'opéra, aux néophytes complets, un peu gauches mais pas trop complexés. Fabio Lopes, danseur de Thierry Malandain, ex-élève de la Juilliard School de New York, était là également pour voir comment « transmettre ».

Dénominateur commun de ce petit monde : se laisser guider et entraîner par l'enthousiasme communicatif de Dominique Cordemans, chargée de la sensibilisation des publics, de la transmission du répertoire.

« Nous avons été obligés de refuser du monde. Il y a un véritable engouement actuellement autour de la compagnie », soulignait l'intéressée après coup, très contente du travail de ses « élèves ».

En deux heures, on ne devient pas une étoile, ce serait miraculeux, forcément magique, quand on sait la somme de travail et de discipline que représente la danse. Mais à travers les mots, les gestes tantôt malhabiles, parfois enchaînés à contretemps, on se glisse dans la peau d'un pro. On apprend à compter les temps, les pas, à placer ses bras, à regarder l'autre pour comprendre où (il) elle va. On devient plus sensible au corps à ce que l'on peut faire avec, à la chorégraphie. On tente de retrouver la spontanéité des mouvements de l'enfance, l'harmonie corps-esprit. C'est le principe de ces ateliers chorégraphiques : passer un moment créatif, un instant de partage en groupe. On en sort avec un autre regard sur la danse.

« Ballet Biarritz avait mis en avant un temps ces ateliers avant de les retirer, faute de candidats ! Mais aujourd'hui, on est assailli de demandes par les écoles de danse, le conservatoire, les fans », souligne Yves Kordian, le directeur délégué de Ballet Biarritz. C'est la magie de Magifique ballet si attendue que les réservations pour la première (1) du 22 décembre sont déjà bien parties.

(1) Après Saint-Sébastien, Magifique sera présenté mardi 22 et mercredi 23 décembre à 20 h 30 à la Gare du Midi de Biarritz.

Proche de Thierry Malandain, Dominique Cordemans fait passer le mouvement.( photo jean-daniel chopin)
Proche de Thierry Malandain, Dominique Cordemans fait passer le mouvement.( photo jean-daniel chopin)

Dokumentuaren akzioak