Hemen zaude: Hasiera Hemeroteka Danse avec les Biarrotes

Dokumentuaren akzioak

Danse avec les Biarrotes

Komunikabidea
Sud Ouest
Tokia
Biarritz
Mota
Albistea
Data
2011/06/13
Lotura
Sud Ouest

Lorsque Mathilde Froustey entre sur scène et décline ses mouvements, éclatante de précision et de charisme dans son tutu précieux, les yeux des autres jeunes filles, assises dans le public, pétillent. Bon nombre d'entre elles font parties du ballet Gillet-Lipszyc. Et si elles sont venues assister au spectacle Gala d'étoiles, qui se déroulait samedi soir au casino municipal, c'était sans doute pour apprécier les prouesses artistiques de celle qui, depuis plusieurs mois, est devenue leur coach.

Cela fait maintenant un an que la jeune danseuse du ballet national de l'Opéra de Paris s'active à mettre sur pied un festival de danse qui se déroulera en juillet prochain, à Vieux-Boucau, sa ville d'origine. Parce qu'elle a pris l'habitude, en tant qu'ancienne élève de l'école municipale de Dax, de partager régulièrement spectacles et concours avec les élèves de Véronique Lipszyc, Mathilde Froustey fait toujours exister ces liens aujourd'hui. Le 17 juillet, dix danseuses du ballet Gillet-Lipszyc et dix-huit autres filles de l'école Corps et Âme de Messanges interpréteront un extrait de Don Quichotte aux côtés d'étoiles et de solistes de l'Opéra de Paris.

Ensemble sur scène

« On a adapté et simplifié les mouvements », note d'emblée Mathilde Froustey, avant d'insister : « Mais, au final, sur scène, les élèves et les danseurs de l'Opéra seront ensemble, en plein cœur des arènes de Vieux-Boucau et ça, c'est grandiose ! Moi, à leur âge, j'aurai adoré pouvoir danser avec des solistes et qu'ils me montrent comment travailler », soupire-t-elle, rêveuse.

Depuis trois mois, Mathilde Froustey fait répéter les chorégraphies aux danseuses de Gillet-Lipszyc. Et dès le lendemain matin de son spectacle à Biarritz, elle était déjà dans l'enceinte de l'école biarrote. Guillaume Charlot, danseur à l'Opéra et sujet comme elle, la suit dans son projet depuis le début.

« C'est un point de repère dans ma vie de danseuse, un coach technique mais aussi psychologique. Et il a vraiment la fibre pédagogique », justifie la Landaise de 26 ans.

Même si elle avoue que ce projet lui prend beaucoup d'énergie, Mathilde Froustey demeure satisfaite du résultat. « Quand je vois ce que les filles de Biarritz sont capables de faire et de donner, à force de travail, c'est super ! Et je trouve ça vraiment passionnant d'essayer de les aider à évoluer », assure-t-elle, ravie.

Emplie de l'espoir que son nouveau rendez-vous artistique devienne pérenne, Mathilde Froustey poursuit avec brio son chemin de danseuse. Et même si elle s'envole régulièrement au bout du monde, pour les besoins des tournées, elle n'en oublie pas moins ses racines. Entre Vieux-Boucau et Biarritz.

 Mathilde Froustey et Guillaume Charlot (au centre) encadraient une séance de répétition ce week-end avec des danseuses du ballet Gillet-Lipszyc.  photo s. sa.

Mathilde Froustey et Guillaume Charlot (au centre) encadraient une séance de répétition ce week-end avec des danseuses du ballet Gillet-Lipszyc. photo s. sa.

Dokumentuaren akzioak