Hemen zaude: Hasiera Hemeroteka Blanca Li est fan de Jérôme Bosch

Dokumentuaren akzioak

Blanca Li est fan de Jérôme Bosch

Blanca Li est fan de Jérôme Bosch

Komunikabidea
Sud Ouest
Tokia
Biarritz
Mota
Albistea
Data
2009/10/27

« Chaque fois que je regarde le triptyque, je découvre des images qui m'avaient échappé dans le grouillement des corps, le foisonnement des images, belles et troublantes, un monde de sensualité et de rêve, un temps d'innocence, des tonalités chaudes, des couleurs vives, l'apparence d'une harmonie... Et puis cette confrontation immédiate avec des figures cauchemardesques, hybrides, brutales, envahissantes. Un imaginaire débordant, fascinant et angoissant tout à la fois. »

Effets visuels

Et l'artiste d'expliquer comment elle en est venue, petit à petit à trouver la force de consacrer à une chorégraphie inspirée de ce tableau. « Ma rencontre déterminante avec Ève Ramboz, réalisatrice, spécialiste reconnue et recherchée des effets visuels numériques, a fait revivre en moi le désir de cette création, resurgir les sensations et les envies que j'en avais. Son nouveau projet de film d'animation portait sur le ''Jardin des délices''. Notre travail est entré en résonance et en dialogue, pour donner vie au tableau tant par le biais du cinéma que du corps et de la danse. »

« Choisissant une esthétique délibérément pop, j'ai situé mon spectacle au sein d'un espace public contemporain, habité d'êtres fantastiques inspirés de notre monde actuel, en parallèle avec les images du tableau. Un aller-retour entre deux univers, l'un, celui de Bosch, onirique, empreint de poésie et de surnaturel, l'autre, ma vision du monde, dans ce qu'il peut avoir de concret, de banalement réel », explique Blanca Li.

« Les deux univers s'entrelacent, se métamorphosent. Un lieu de tous les possibles, où les genres se choquent et se mêlent en se heurtant. Un lieu où s'incarnent folie, liberté, désirs, fantasmes, où se nouent et se dénouent les contradictions de notre temps... »

« La course effrénée au plaisir consumériste, les excès, les vanités, les délices des perversions ordinaires. On y fait l'amour, on y mange, on y danse, on y joue de la musique. Un bal fou et cependant lucide. Le spectacle est à l'image du tableau : plein de surprises et de fantaisie, sans logique apparente, noir et coloré, plein d'énergie, d'ironie et d'humour. »

Blanca Li et Ève Ramboz signent un spectacle magistral. (photo DR)
Blanca Li et Ève Ramboz signent un spectacle magistral. (photo DR)

Dokumentuaren akzioak