Hemen zaude: Hasiera Hemeroteka Ballet de Genève le grand retour

Dokumentuaren akzioak

Ballet de Genève le grand retour

Egilea
Olivier Bonnefon
Komunikabidea
Sud Ouest
Mota
Albistea
Data
2012/03/28
Lotura
Sud Ouest

C'est l'une des manifestations concrètes du projet transfrontalier liant Ballet Biarritz au Teatro Victoria Eugenia. Vendredi et dimanche, le Ballet du Grand Théâtre de Genève dansera à Saint-Sébastien et à Biarritz. Trois jours au Pays basque ménagés au sein d'une tournée qui passe également dans la région par Périgueux (4 avril), Angoulême (5 avril) et Arcachon (7 avril).

Thierry Malandain et ses danseurs ne louperont pas une miette du spectacle, dès vendredi soir à Saint-Sébastien. Comparable à Ballet Biarritz par la taille, cette troupe genevoise compte 22 danseurs capables d'interpréter des chorégraphies néoclassiques et contemporaines. Elle vient d'achever une tournée sur la Côte Est des USA avant de s'envoler mi-avril pour la Californie.

Schönberg et Fauré

Compagnie de répertoire disposant de grands moyens, le Ballet du Grand Théâtre de Genève s'est constitué au début du XXe siècle. Les plus grandes troupes européennes sont alors invitées sur la scène du théâtre de Neuve, notamment Isadora Duncan ou Nijinski avec les Ballets russes.

Ce n'est qu'à sa réouverture, en 1962, que le Grand Théâtre se dote de sa propre compagnie de ballet et s'emploie à explorer la pluralité stylistique de la danse au XXe siècle, ce qui l'a amenée à travailler avec des artistes réputés comme George Balanchine (qui en fut conseiller artistique de 1970 à 1978), Mikhaïl Baryshnikov, Rudolf Noureïev, Jirí Kylián, Ohad Naharin, William Forsythe, Lucinda Childs ou Benjamin Millepied.

Thierry Malandain qui a déjà reçu le Ballet de Genève à Biarritz, notamment lors du Temps d'aimer, aurait aimé découvrir leurs dernières adaptations de « Cendrillon » ou « Casse-Noisette ». Mais l'absence de cintres à la Gare du Midi a rendu ce projet impossible. La compagnie présentera donc deux ballets au Pays basque, « La nuit transfigurée », Transit Umbra sur une partition d'Arnold Schönberg et une chorégraphie de Francesco Ventriglia. Et le « Requiem » de Gabriel Fauré Sed Lux Permanent, sur une chorégraphie belle et raffinée de Ken Ossola.

Vendredi 30 mars à 20 heures au Teatro Victoria Eugenia de Saint-Sébastien et dimanche 1er avril, à la Gare du Midi de Biarritz à 17 heures. Tarifs de 8 à 32 euros la place. Points de vente habituels, Office de tourisme de Biarritz et sur le site www.biarritz.fr Tél. 05 59 22 44 66.

Le ballet du Grand Théâtre de Genève comprend 22 danseurs de diverses nationalités. Il était venu au Temps d'aimer.

Le ballet du Grand Théâtre de Genève comprend 22 danseurs de diverses nationalités. Il était venu au Temps d'aimer. (photo DR)

Dokumentuaren akzioak