Hemen zaude: Hasiera Hemeroteka “Au Féminin pluriel”, une création originale pour cinq corps

Dokumentuaren akzioak

“Au Féminin pluriel”, une création originale pour cinq corps

Egilea
Carole Suhas
Komunikabidea
Le Journal du Pays Basque
Mota
Albistea
Data
2011/11/09
Lotura
Le Journal du Pays Basque
Après que les morceaux ont été choisis, ce fut aux danseuses de créer leur pièce chorégraphique qui évolue elle aussi au gré de la musique. “Sur du Brahms, par exemple, la danse est un peu burlesque, traitée avec humour, notamment dans les costumes, alors qu’avec un autre compositeur, ça peut être très sérieux, de la danse pure”.
 

Bien qu’il soit constitué de différents tableaux, “le spectacle est une entité, le lien est créé d’un bout à l’autre, soit par une histoire racontée, soit par des accessoires qui reviennent”, détaille Damaris Alsunard. Le résultat est une pièce sobre, qui ne se repose pas sur d’éventuels effets de jeu de lumières ou de vidéos. Il n’y a pas d’ambiance particulière si ce n’est celle créée par la musique et la danse, évidemment, mais aussi par les costumes qui sont, aux dires de la pianiste, une composante importante de cette création.

Pour cette grande première, il s’agissait pour les cinq artistes de proposer une création originale, intégrant totalement les musiciennes au spectacle visuel proposé par la danse. “Nous avons vraiment essayé de travailler ensemble. Nous sommes cinq êtres humains sur scène et pas juste des danseuses avec une bande-son. Ça change forcément notre façon d’exprimer notre art, notamment dans le rapport au geste qui prend véritablement forme sur scène”.

p011_02dantza.jpg

Dokumentuaren akzioak